Imcongo - IMCongo: Maison, Appartement, terrain, bureau, hotel, flat a louer et a vendre - Congo Kinshasa, Lubumbashi
imcongo

Retombées des dernières pluies à Kinshasa : « Tolérance zéro » contre les constructions anarchiques

30/11/2019

Des mesures urgentes allant de la démolition des habitations à l'érection des murs de soutènement ont été proposées au cours du Conseil des ministres du 29 novembre et feront l’objet d’une concertation dans le cadre d’une commission ad hoc impliquant tous les intervenants du secteur.

Les ravages causés par les dernières pluies diluviennes qui se sont abattues sur Kinshasa, causant d’énormes dégâts tant humains (mort d'une quarantaine de personnes) que matériels, ont été au centre des discussions lors du Conseil des ministres tenu vendredi dernier, à la Cité de l’Union africaine. Le débat engagé autour de cette thématique dénote de l’intérêt qu’accorde le chef de l'Etat à la vie de ses compatriotes dont la plupart sont dans la précarité, dans des habitations ne répondant pas aux normes.

Pour Félix Tshisekedi qui a présidé cette réunion, il ne fait l’ombre d’aucun doute que les constructions anarchiques constituent l’une des causes du drame qu’ont vécu dernièrement les Kinois de la périphérie ouest.  A en croire le compte rendu fait à l’issue de ce Conseil, le président de la République a décrété, séance tenante, la « tolérance zéro » pour les constructions anarchiques qui ne devront plus exister à Kinshasa et ailleurs. C’est, a-t-on soutenu, la meilleure manière de prévenir ce  genre de catastrophes.       

En attendant que les modalités d’application de cette décision soient fixées,  le ministre des Affaires foncières a tenu à éclairer la lanterne des membres du gouvernement sur certaines confusions entretenues dans son secteur, sur fond d’un laisser-aller aux conséquences fâcheuses dans le domaine de l’habitat. Outre la mégestion des lits de certaines rivières qui débordent souvent en période de crue, Molendo Sakombi a dénoncé ce qu’il a qualifié de « banditisme foncier » de certains compatriotes qui construisent sur des sites inappropriés, en complicité avec certains agents véreux de l’administration foncière. A cela s’ajoutent les incursions intempestives des autorités coutumières dans les domaines qui ne  relèvent pas de leur compétence.

Des mesures urgentes allant de la démolition des constructions anarchiques à la construction des murs de soutènement ont donc été proposées et feront bientôt l’objet d’une concertation entre les secteurs concernés, entendu qu’il s’agit ici d’une décision relevant d'une compétence plurisectorielle impliquant, dans le cadre d’une commission ad hoc, l’Aménagement du territoire, l’Environnement, l’Intérieur ainsi que les provinces.

Notons que pour les victimes des dernières inondations, des instructions ont été données au vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, pour que des dispositions soient prises afin de secourir les familles et leur garantir des obsèques dignes de ce nom.  

 

 

Source : ADIAC, via IMCongo.com