Imcongo - IMCongo: Maison, Appartement, terrain, bureau, hotel, flat a louer et a vendre - Congo Kinshasa, Lubumbashi
imcongo

Kamituga: la mairie nie toute implication dans la vente du rond-point “Camp six”

19/11/2019

Pointée du doigt par plusieurs couches sociales et politiques de la ville de Kamituga dans l’affaire de spoliation du rond-point Camp six, la mairie de cette ville à travers sa cellule de communication rejette toutes ces accusations qu’elle qualifie de non fondées.

Se confiant à Laprunellerdc.info, Grégoire Mizaba Kwikwabantu, coordinateur adjoint de la cellule de communication à la mairie de Kamituga a déclaré que la vente du rond-point “camp six” date de 2012 pendant que Kamituga n’était encore qu’ une cité se trouvant dans la collectivité chefferie de Wamuzimu.

Pour lui, c’est un regret total de voir que la mairie est citée dans ce dossier et pourtant c’est en février de l’année en cours que les animateurs de cette institution ont été installés.

“cette parcelle a été vendue par le chef de la chefferie de Wamuzimu avec son secrétaire administratif en complicité avec le chef du groupement” dit-il.

Pour lui, les différentes couches sociales et politiques devraient normalement s’attaquer aux autorités de la chefferie de Wamuzimu qui sont responsables de la vente de cette parcelle et pas impliquer “gratuitement” le Maire de Kamituga.

Ce dernier dit n’avoir même pas reçu un seul sous afin d’autoriser le pasteur Alain Bachekamire de commencer les premiers travaux de construction à cet endroit, comme certaines personnes les disent.

Monsieur Grégoire Mizaba demande à ces différentes couches de rentrer dans l’histoire pour comprendre cette affaire de spoliation et les invitent de ne pas céder à la manipulation des personnes de “mauvaise foi” qui, dit-il, veulent ternir l’image de la ville de Kamituga.

Signalons que c’est depuis quelques jours que de habitants de Kamituga sont montés au créneau en dénonçant la spoliation du rond-point “Camp six” où certaines vendeuses y exerçaient leur petit commerce. Ces derniers ont été déguerpis de cet endroit par les éléments de la Police Nationale Congolaise qui ont déterré et saccagé leurs étalages. Aujourd’hui, c’est une clôture en tôles qui est érigée en préparatif de la construction d’une station service des produits pétroliers du pasteur Alain Bachekamire qui se déclare propriétaire de cette parcelle.

 

 

Source : Laprunelledrc, via IMCongo.com