Imcongo - IMCongo: Maison, Appartement, terrain, bureau, hotel, flat a louer et a vendre - Congo Kinshasa, Lubumbashi
imcongo

Journée internationale de l'architecture et d'habitat: les architectes s’insurgent contre les mauvaises conditions de logement des Congolais

09/10/2019

Près de sept millions de Congolais vivent dans de très mauvaises conditions dont 54% à Kinshasa, à en croire l'Ordre national des architectes (ONA) qui se dit prêt à accompagner le gouvernement dans l'industrie du bâtiment. 

La Journée internationale de l'architecture et d'habitat, célébrée le premier lundi de chaque mois d'octobre, a été placée en République démocratique du Congo (RDC) sous le signe de la réflexion par rapport aux conditions de logement des Congolais. Pour la célébrer, l'ONA a organisé, le 7 octobre, un échange autour de la problématique de l'habitat dans le pays.

Il découle des discussions que des milliers des personnes en RDC, sept millions pour être précis, vivent dans des conditions indécentes de logement dont 54% sont concentrés à Kinshasa. « Quand nous prenons le cas du Congo, aujourd'hui les statistiques nous donnent qu'il y a plus ou moins sept millions d'unités en déficit. Et quand vous prenez les sept millions manquants ou en déficit, ici au Congo, vous avez au moins 54% concentrés ici à Kinshasa. Donc le problème est là et il est grave », a expliqué le président de l’ONA, Brunel Gibale.

Une situation qui préoccupe au plus haut point l’ONA qui se dit prêt à accompagner le gouvernement dans l'industrie de bâtiment, en apportant sa pierre pour élaguer ce problème social. En attendant l’exécution des projets portant érection de logements sociaux ou encore des nouveaux quartiers destinés à absorber des Congolais en manque d’habitations décentes, la corporation des architectes veut faire ce qui est déjà possible et ce, en synergie avec les scientifiques dont l’apport dans la résolution de ce problème social est plus que déterminant. « Il est temps que nous puissions voir ensemble, en tant que scientifiques, qu'est-ce nous pouvons apporter pour résoudre ce problème. Car, un homme qui n'est pas bien logé connaît un problème d'épanouissement. Cela a un impact sur le cerveau et la capacité à réfléchir des enfants. Le coefficient intellectuel d'une personne dépend aussi de la qualité du logement où elle se trouve », dixit Brunel Gibale.

 

 

 

Source : Alain Diasso (Adiac), via IMCongo.com