Imcongo - IMCongo: Maison, Appartement, terrain, bureau, hotel, flat a louer et a vendre - Congo Kinshasa, Lubumbashi
imcongo

Molendo Sakombi, un chevronné du secteur nommé ministre des Affaires foncières

03/09/2019

Le président de la République et le premier ministre viennent de jeter leur dévolu sur Aimé-Guylain Molendo Sakombi pour occuper les fonctions de ministre des Affaires foncières au sein du Gouvernement central. Un choix judicieux pour cet expert en immobilier drainant une expérience avérée dans ce secteur.

En effet, la nomination de ce jeune congolais de 45 ans est saluée au sein de l’Administration des Affaires foncières où d’aucuns reconnaissent sa rigueur et son engagement ferme contre les antivaleurs qui plombent le développement de ce secteur.

Homme de mission

Issu des rangs de l’Union pour la nation congolaise (UNC), parti politique où il exerce les fonctions du secrétaire l’interfédéral pour la ville de Kinshasa, et cadre de la coalition Cap vers le changement (CACH), ce nouveau ministre entend visiblement œuvrer sous l’autorité directe du premier ministre Sylvestre Ilunkamba conformément à la vision du chef de l’Etat axée sur le changement.

Si des défis à relever pour ce secteur sont énormes, tous convergent sur la nécessité d’améliorer la gouvernance foncière en RDC. Cela passe notamment par la lutte contre la corruption et l’accélération de la mise en œuvre des reformes avec une touche particulière à donner par le chef du Gouvernement.

Ces réformes visent à réduire les conflits fonciers ; à assurer la protection des droits fonciers pour tous sans discrimination ; et, à stimuler l’investissement productif dans le respect de la durabilité environnementale et sociale.

Qui est – il, Molendo Sakombi ?

C’est un ministre qui sait ce qu’il faut faire pour apporter le changement dans ce secteur avant qu’il ne soit appelé à ces fonctions étatiques. Depuis plus d’une décennie, il a accumulé l’expérience de promoteur immobilier avec sa société SOGECO non seulement à Kinshasa mais aussi à travers plusieurs provinces du pays.

Il est également depuis plus de cinq ans liquidateur du patrimoine immobilier du groupe JVL à travers l’étendue du pays.

Molendo Sakombi Aimé-Guylain, fils de son père ancien ministre Dominique Sakombi Inongo, est à l’origine homme des médias. A ce titre, il a été conseiller au ministère de l’information, communication et médias.

Ce président du Conseil d’administration du média Canal Futur, chaine de télévision appartenant à Vital Kamerhe, il est aussi promoteur de l’un des plus grands médias d’information en ligne, à savoir : www.7sur7.cd dont la ligne éditoriale est totalement indépendante de sa casquette politique.

En tant que secrétaire Interfédéral de l’UNC pour la ville de Kinshasa avait milité, comme Jean – Marc Kabund à l’UDPS l’a fait pour Félix Tshisekedi, pour le retrait de la signature de Vital Kamerhe de l’accord de Genève désignant Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition politique à la présidentielle de 2018.

C’est donc lui, Molendo Sakombi Aimé-Guylain, qui succède Lumeya Dhu-Maleghi, viré du Gouvernement le 13 mars 2019 pour « lotissements des endroits interdits à des tiers et expropriation des citoyens » et « insubordination pour refus de rapporter ses arrêtés controversés. »

 

Source : Emilie MBOYO(Zoomeco), via IMCongo.com