Imcongo - IMCongo: Maison, Appartement, terrain, bureau, hotel, flat a louer et a vendre - Congo Kinshasa, Lubumbashi
imcongo

Pour faire croître sa population, une ville vend des terrains à un dollar

06/02/2019

Le maire d'un petit village du Nouveau-Brunswick dit être inondé d'appels et de courriels après avoir proposé de vendre des parcelles de terrain pour moins que le prix d'une tasse de café.

Le village de McAdam, qui abrite 1225 habitants, a vu sa population croître dans les dernières années, mais le maire Ken Stannix espère que de vendre des terrains vacants pour un dollar chacun puisse augmenter encore davantage l'affluence. 

Le village a annoncé en novembre qu'il offrirait ce prix pour 16 terrains. Depuis ce temps, plus de 600 acheteurs intéressés de partout au pays et même de partout dans le monde ont contacté le maire. 

M. Stannix dit qu'il ne s'attendait vraiment pas à cet intérêt accru. 

Le village, qui est situé à environ une heure de voiture de Fredericton a trois atouts majeurs, selon le maire : l'industrie, le tourisme et la retraite. Il abrite deux usines manufacturières, une gare de train historique qui attire chaque année des milliers de visiteurs, un camping au bord du lac, des entreprises locales et des services pour les personnes âgées. 

L'idée de vendre des terrains à prix modique est envisagée depuis plusieurs années. Le village avait formé un groupe pour réfléchir à la grosseur de sa population, qui est en déclin depuis des décennies en raison de l'effondrement de l'industrie ferroviaire. 

Depuis ce temps, le village a vendu 62 maisons, sa population a grimpé modestement, et il y a eu un regain d'intérêt pour cette petite communauté. 

« Soudainement, certaines personnes sont venues nous dire : "Est-ce qu'il y a des terrains disponibles ? Nous aimerions construire, mais nous ne trouvons pas de terrains" », a relaté le maire. 

M. Stannix affirme que son village avait approché le gouvernement provincial pour acheter les 16 terrains, dont la superficie varie entre 665 et 1086 mètres carrés. 

Bien que chaque terrain soit évalué entre 5000 et 7500 $, M. Stannix dit que le village a payé « beaucoup moins » pour ceux-ci, puisque la province avait compris que l'objectif était d'accroître la population dans la communauté. 

Le bassin d'acheteurs potentiels a été réduit à 86 candidats - dont 11 qui ont déjà été sélectionnés comme des acheteurs convenables - des familles et de jeunes retraités. 

La communauté tissée serrée se concentre à choisir des acheteurs qui voudraient construire des maisons et passer leurs vies dans le village. Ils sont moins intéressés aux promoteurs en quête d'une bonne affaire. 

« Nous avons des gens qui nous ont appelés pour dire : "Je veux prendre tous les 16 terrains et je construirai des maisons". Et ce n'était pas ce qu'on recherchait », a-t-il expliqué. 

En raison de la forte demande, il est maintenant impossible de faire une offre. 

L'objectif, ultimement, est d'augmenter la population d'au moins un millier. 

« À l'âge d'or de McAdam, lorsque c'était une ville ferroviaire, nous avions beaucoup de gens qui travaillaient au chemin de fer ici, et nous avions probablement une population de 2700 à 3000 habitants », a indiqué le maire. 

« Et plusieurs personnes ici pensent que cette taille de population est l'objectif à atteindre. »

 

Source : LaPresse.CA, via IMCongo.com