Imcongo - IMCongo: Maison, Appartement, terrain, bureau, hotel, flat a louer et a vendre - Congo Kinshasa, Lubumbashi
imcongo

Les Zones économiques spéciales bientôt opérationnelles dans les Lualaba et Haut-Katanga

21/01/2019

Dans le souci de booster l’économie congolaise, le gouvernement compte implanter les espaces d’affaires où les impératifs fiscaux et douaniers seront particuliers.

L’implantation des Zones économiques spéciales (ZES) en République démocratique du Congo (RDC) tend à être intériorisée par différents dirigeants des provinces afin de booster l’économie nationale. Dans cette optique, une mission de l’Agence des zones économiques spéciales conduite par le Chargé de mission Auguy Bolanda Menga Momene a séjourné, début décembre, dans la province du Haut-Katanga et celle de Lualaba. Du 27 novembre au 5 décembre, l’équipe conduite par Auguy Bolanda dans les provinces citées ci-haut s’y est rendu dans le cadre de la collecte d’informations en vue de décider la faisabilité des ZES dans les deux provinces.

Initiée par le ministre de l’Industrie, Petites et moyennes entreprises, la mission devait recueillir les informations nécessaires sur les études de faisabilité réalisées sur la création des ZES dans le Haut-Katanga et dans la province de Lualaba. Deux provinces minières qui ont déjà mis en place quelques mesures adéquates pour inciter la création des Zones économiques spéciales.

« Dans les provinces du Haut-Katanga et Lualaba, le processus de création des Zones économiques spéciales a réellement pris de l’ampleur », a reconnu le chargé de missions de l’AZES, Auguy Bolanda Menga. Selon lui, les autorités de ces deux provinces ne lésinent pas sur les moyens pour que ces Zones économiques spéciales puissent voir le jour dans leurs provinces respectives et dans un délai raisonnable.

Signalons par ailleurs qu’en date du 5 décembre 2018, toujours dans le cadre de l’implantation des ZES dans le Haut-Katanga, le gouverneur de province a signé un Arrêté autorisant la création de la Commission provinciale chargée de la préparation de l’implantation des Zones économiques spéciales (ZES) dans la province du Haut- Katanga. À ce jour, un point focal de l’Agence des Zones économiques spéciales se trouverait déjà dans cette partie de la République.

Rappelons que lors des travaux de la troisième Conférence minière de la RDC organisée en septembre 2018 à Kolwezi, le président de la République, Joseph Kabila, ainsi que tous les participants ont souligné la nécessité de la création d’une bourse des matières premières en République démocratique du Congo et surtout de la création d’une Zone économique spéciale, au profit des utilisateurs finaux des ressources naturelles produites dans cette partie de la RDC.

Pour permettre aux populations congolaises, en général et celles de la province du Haut-Katanga et de Lualaba, en particulier, de bénéficier de produits d’immenses ressources minières et autres, le président de la République, Joseph Kabila Kabange, a demandé au gouvernement central de tout mettre en œuvre pour promouvoir la création d’une ZES dans les provinces du Haut-Katanga et du Lualaba. Cette décision du chef de l’État fait partie intégrante des résolutions ou recommandations issues de la dernière édition de la Conférence minière qui s’est tenue du 24 au 26 septembre 2018 à Kolwezi.

Les experts soutiennent qu’une fois mise en place, cette ZES permettra la transformation des produits miniers au niveau local. Elle contribuera, affirment-ils, à la diversification de l’économie de la province et par ricochet, à créer des emplois rémunérateurs au profit des populations locales.

Le processus de création de ces ZES en provinces nécessite l’implication des autorités provinciales, en l’occurrence le gouvernement provincial, l’Assemblée provinciale et autres administrations pertinentes. Actuellement, apprend-on, le ministère de l’Industrie et l’Agence des Zones économiques spéciales sensibilisent les autorités provinciales à l’exécution de cette décision du gouvernement.

Une zone économique spéciale (ZES) est une région géographique dans laquelle les lois économiques sont plus libérales, c’est-à-dire plus avantageuses pour les entreprises, que celles pratiquées dans le reste du pays. Ce dispositif qui offre une combinaison d’incitations fiscales, de droits de douanes favorables, des procédures douanières simplifiées et réglementations limitées a retenu l’attention de nombreux États. Les statistiques de 2014 indiquent que le monde comptait environ 4.300 ZES.

Lorsqu’un gouvernement crée une ZES, expliquent les experts, c’est dans le but d’attirer les investissements étrangers, créer des emplois et surtout améliorer la technologie et la gestion. Pour cette raison, l’Etat met en place des mesures permettant aux entreprises de voir leurs coûts d’investissement, ceux de financement et d’exploitation notablement réduits par rapport à un environnement économique « classique ».

 

Source : Olivier Kaforo(LePotentielonline), via IMCongo.com